ANG

Génération précaire

RETOURGénération précaire, derrière les masques

C'était au début de l'automne 2005, un groupe de jeunes parisiens portant des masques blancs intrigue les médias.
Leur objectif : sensibiliser l'opinion à la précarité des jeunes diplômés mais aussi intervenir comme groupe de pression pour une réforme du Code du Travail, qui devrait, selon eux, reconnaître et réglementer le statut du stagiaire. Pendant huit mois entre octobre 2005 et mai 2006, nous avons suivi au plus près ce collectif :
GENERATION PRECAIRE, créé à l'automne, confronté à un printemps très mouvementé et qui a tenté jusqu'à l'été de faire aboutir par la voie politique une réforme qui donnerait un réel statut à ces jeunes diplômés en phase d'insertion dans l'entreprise. Le film s'attache à découvrir un mouvement naissant et à raconter ce moment charnière, quand un malaise social sort de l'ombre et alimente un débat public de premier plan mais également à expliquer la situation actuelle de ces jeunes diplômés et l'existence des stages.
A travers les images filmées à la manière d'une chronique, au plus près de leur réflexion, de leurs actions et des interviews des principaux protagonistes qui témoignent sans le masque blanc qui est leur signe de reconnaissance le film analyse cette mobilisation et leur engagement qui a su interpeller parents, politiques et syndicats sur des dérives en cours de normalisation.

Un film de Ruxandra Médréa, 52', France, documentaire
Masque